Nos Derniers Articles

HISTOIRE BREVE DU CHRISTIANISME

HISTOIRE BREVE DU CHRISTIANISME      A l’origine le christianisme était profondément naturel et s’insérait dans le courant traditionnel, mais depuis le concile de Nicée et la lutte contre le paganisme, celui-ci a été écarté de la voie qui fut tracé par le Christ.Une fois…

Lire en entier

LA PENSEE ESOTERIQUE DE LEONARD DE VINCI (2)

La Pensée Esotérique de Léonard de Vinci  (Extraits choisis et commentés)      Léonard de Vinci fait partie de la famille des initiés. A ce titre, il est tenu de ne pas révéler ses connaissances aux ignorants de peur qu'ils la piétinent, et par conséquent,…

Lire en entier

LE SYMBOLISME DE L'AIGLE

Symbole si considérable qu’il n’est point de récit ou d’image, historique ou mythique, dans notre civilisation comme dans toutes les autres, où l’aigle n’accompagne, quand il ne les représente pas, les plus grands héros. Il est l’attribut de Zeus (Jupiter) et du Christ, l’emblème impérial…

Lire en entier

L'O+C+T+C+N+D+ VU DE L'INTERIEUR (2)

L’O+C+T+C+N+D+ vu de l’Intérieur (par des Frères et Sœurs de l’Ordre)   Qui sommes-nous et où allons-nous ?          Cette question qui fut proposé comme sujet de réflexion à certains membres de l’Ordre fait ici l’objet d’une synthèse de pensées recueillies après méditation.          Un fait…

Lire en entier

L'O+C+T+C+N+D+ vu de l'Intérieur

L’O+C+T+C+N+D+ vu de l’Intérieur (par des Frères et Sœurs de l’Ordre)   Qui sommes-nous et où allons-nous ?          Cette question qui fut proposé comme sujet de réflexion à certains membres de l’Ordre fait ici l’objet d’une synthèse de pensées recueillies après méditation.          Un fait…

Lire en entier

LE JOHANNISME

          Nié par certains, ignoré par d’autres, le Johannisme possède cependant, dans les rangs de nombreuses sociétés initiatiques (ou se donnant comme telles) de multiples thuriféraires. Mais, à les lire ou à les écouter, on se rend compte que leur ignorance…

Lire en entier

LA PRIERE

Tous les psychologues, tous les sociologues et tous les historiens qui ont étudié le phénomène religieux soulignent dans leurs conclusions, l’importance de la prière dans la vie religieuse et dans l’évolution spirituelle ainsi que son universalité.             Elle se compose : 1) – d’un état mental…

Lire en entier

LA QUETE DU SAINT GRAAL

                 Le Graal, c’est la France, et son cœur est Bourges. Si le moyen-âge a vu se révéler cette quête de l’Elixir de longue vie, cette quête de Dieu en Soi, c’est aujourd’hui, en ce début de XXIe…

Lire en entier

DESAFFECTION DES CHRETIENS POUR L'EGLISE

          Le Christ est venu sur terre pour accomplir la parole de la loi, c’est-à-dire pour établir son royaume de Paix et de Justice. Pour créer son royaume sur terre, il lui faut élever le Terrestre vers le Céleste, l’Homme vers…

Lire en entier

APPEL A LA PRIERE

†    A l’intention de tous les chrétiens      †             L’O+C+T+C+N+D+ invite tous les chrétiens, et autres communautés religieuses qui souhaitent se joindre à ses prières pour la Paix dans le monde.             Les tristes évènements du Vendredi 13 Novembre 2015 nous rappellent que nous…

Lire en entier

LA PAROUSIE

La PAROUSIE 1) LA PAROUSIE (du grec « parousia » qui signifie " venue ") est le retour du Christ dans la Gloire, retour annoncé de son vivant à maintes reprises à ses disciples et à son entourage : « Je ne vous laisserai pas…

Lire en entier

Nous contacter

· Une demande?
· une question?
· Vous souhaitez vous abonner?

Rendez-vous dans la rubrique contact.

Notre Dame


La Vierge Marie, Notre Dame

Le nom de Marie signifie (Hébreu = Myriam – Araméen = Mariam) « La Dame » ou « La Princesse ». Fille de Anne et de Joachim, Marie fut fiancée très jeune à Joseph qui appartenait à la tribu de David. Marie, qui n’était pas encore mariée, reçut la visite de l’archange Gabriel qui lui annonça qu’elle concevrait du Saint Esprit celui que le monde attendait comme le Messie. De cette annonciation fut rédigé l’Ave Maria. L’archange lui annonça également que sa cousine Elisabeth était enceinte du futur Jean le Baptiste. Marie visita Elisabeth et celle-ci la salua par les mots qui composent aujourd’hui « Le Magnificat ». Six mois après sa visite, Marie et Joseph se rendirent à Bethléem, ville de David et lieu d’origine de leur famille. Là, dans une grotte servant d’étable, Marie mit au monde Jésus.

On ne mentionne que très peu Marie dans les épisodes de la vie du Christ. Hormis, l’adoration des Mages, la présentation de Jésus au Temple, la fuite en Egypte et les Noces de Cana, il faut attendre la Crucifixion pour la voir reparaître, comme symbole de l’Eglise, que son Fils confie à Saint Jean en disant : « Femme, voici ton Fils » puis il dit à Jean : « Voici ta Mère » (Jean XIX, 26-27). Marie sera présente le jour de la Pentecôte, elle sera également conseillère de Saint Luc pour la rédaction de son Evangile, puis se retire à Ephèse avec Saint Jean, où elle meurt en l’an 48. Sa mort était appelée la Dormition (célébrée le 15 Août) jusqu’à ce que l’on retrouve son tombeau vide, ensuite on admit son Assomption (assumere = enlever).

Par un privilège unique, la maternité de Marie est virginale. Dans les premiers siècles, beaucoup d’auteurs mirent en parallèle Eve et Marie. Saint Juste (dialogue avec Tryphon): « Nous comprenons que le Christ s’est fait homme par le moyen de la Vierge afin que la désobéissance provoquée par le serpent prît fin par la même voie où elle avait commencé ». Nouvelle Eve, Marie restitue à l’humanité la vie surnaturelle que la première Eve lui avait fait perdre.

Marie est co-rédemptrice de l’humanité, car le nœud formé par la désobéissance d’Eve n’a pu être dénoué que par l’obéissance de Marie. Par son acceptation, elle a permis l’Incarnation du Verbe. Elle est aussi Médiatrice comme le rapporte si bien Saint Bernard : « Quelle que soit l’offrande que vous présentez à Dieu, souvenez-vous de la confier à Marie, pour que vos actions de grâce remontent à l’auteur de la grâce par le même canal qui l’a apportée… ».

Marie a été vénérée bien avant l’ère chrétienne. Les vierges préhistoriques, la Maïa védique, la Virgo Paritura des Druides, l’Isthar de Babylone, l’Isis égyptienne, l’Artémis d’Ephèse, la Cybèle de Déméter, la Junon romaine sont autant de figures qui se résument et se subliment dans la personne de Marie.

Sur le plan hermétique, Notre Dame possède une triple signification :

-    le principe féminin, la Matéria Prima
-    la terre nourricière
-    la sagesse divine (sophia).

Sur le plan alchimique, quelques indices sont à relever :

-    Anne enfanta Marie, la mère du Christ, comme le minéral noir et grossier livre le mercure qui s’associant au soufre donnera la Pierre Philosophale.
-    Les 40 jours pendant lesquels Joachim se retire au désert pour y invoquer les grâces divines, représentent la durée de la coction par la voie humide.
-    Eugène Canseliet précise : « Ainsi que Latone, mystérieuse, cachée et ténébreuse, enfante la chaste Diane… la Vierge Noire (Virgo Paritura) cède la place à la Vierge Blanche, immaculée ». La Vierge Marie symbolise donc le Mercure Alchimique.

Pour Grignon de Montfort (XVIIIe siècle) Marie est le dernier recours donné à l’humanité avant la fin des temps.

Nous constatons la multiplicité des apparitions mariales : 1830 Rue du Bac, 1846 La Salette, 1858 Lourdes, 1871 Pontmain, 1917 Fatima, 1932 Beauraing, 1935 Banneux, 1945-1959 Amsterdam, 1961-1965 Garabandal… Cela doit nous interpeller quant aux évènements à venir.

octcnd

JoomSpirit